Les marchés ne font pas de promotions

Alors que les derniers mois ont été synonymes de consolidation, les investisseurs laissent enfin déborder leur optimisme sur fond d’espoir de « soft landing », ainsi que d’un rapide retour des banques centrales à une politique de taux moins restrictive. Dans ce contexte, les indices mondiaux progressent. De même, les taux à 10 ans refluent et permettent un rebond significatif des obligations.

Lire l'article
Edito Les marchés ne font pas de promotions
L'équipe Montségur Décembre 2023
Edito

Octobre gris foncé

Tandis que le conflit russo-ukrainien perdure, les investisseurs restent attentifs au risque d’escalade du conflit au Moyen-Orient sans pour autant qu’il n’ait un impact significatif sur les marchés financiers. La prudence a été de mise ce mois-ci, avec des séances évoluant en ordre dispersé. La bourse de Paris clôture en baisse de 3,5 %, à l’instar du S&P 500 qui recule quant à lui de 2,2 % en devise comparable.

L'équipe Montségur Novembre 2023
Edito

La rentrée des marchés

Si le mois de septembre est généralement connu pour être volatil, cette rentrée n’aura malheureusement pas fait exception, animés par les banquiers centraux et les nouveaux sommets atteints par le pétrole. La bourse de Paris s’inscrit en recul de 2,5 %, à l’instar du S&P 500 qui abandonne le même terrain en euros.

L'équipe Montségur Octobre 2023
Edito

Pas de répit au mois d’août

Si les indices boursiers ont été portés par la bonne santé des entreprises au premier semestre, les investisseurs montrent désormais plus de fébrilité. Au long combat de lutte contre l’inflation sont venues s’ajouter les craintes quant à la santé économique de la Chine, et la persistance des tensions géopolitiques. La bourse de Paris s’inscrit en recul de – 2,4 % sur le mois.

L'équipe Montségur Septembre 2023
Edito

Des marchés ensoleillés, avec quelques nuages

Les indices boursiers ont poursuivi leur progression au mois de juillet, portés par des résultats trimestriels globalement solides et l’espoir d’un atterrissage en douceur de l’économie américaine.

L'équipe Montségur Août 2023
Edito

Avant la trêve estivale

Le premier semestre de l’année a vu les principales places boursières clôturer en hausse. Tandis que le NASDAQ est en avance sur ses confrères européens, le CAC 40 s’est démarqué face aux STOXX Europe 600 sur le mois de juin. La place parisienne a progressé de 4,2 %, devant son homologue européen qui signe une hausse de 2,2 %. Le S&P 500 s’inscrit quant à lui en hausse de 3,7 % en euros.

L'équipe Montségur Juillet 2023
Edito

Faut-il suivre l’adage

Si les marchés financiers ont débuté l’année sur une note positive, les différents indices mondiaux ont évolué en ordre dispersé au mois de mai. Tandis que la Bourse de Paris recule de – 5,2 %, le S&P 500 progresse quant à lui de + 3,95 % en euros.

L'équipe Montségur Juin 2023
Edito

Les marchés se découvrent d’un fil

Alors que le brouillard du resserrement monétaire se dissipe peu à peu sur les marchés, les investisseurs continuent de composer avec un environnement incertain. Les principales places boursières terminent tout de même le mois d’avril en hausse.

L'équipe Montségur Mai 2023
Edito

Bank Run

L’agitation autour des banques régionales américaines et la contagion des turbulences aux banques européennes ont plus que rythmé les marchés. Sur fond d’inflation qui perdure et en recherche de visibilité, les différentes places boursières ont marqué le pas ce mois-ci.

L'équipe Montségur Avril 2023
Edito

Un an après le début de la guerre

L’optimisme du mois de janvier se poursuit en grande partie grâce à la dynamique de croissance des pays développés. Malgré le léger recul des pressions inflationnistes, le combat mené par les banques centrales semble toutefois loin de son terme. En parallèle, le spectre d’une « guerre froide » refait son apparition.

L'équipe Montségur Mars 2023
Edito

2023 démarre en fanfare

Alors que le mois de décembre s’est inscrit en recul, l’année 2023 démarre quant à elle sur fond d’optimisme avec une progression généralisée des marchés actions. Le STOXX Europe 600 progresse de + 6,67 % sur le mois tandis que le S&P 500 s’inscrit quant à lui en hausse de + 4,67 % en euro. Si la route est encore longue pour atteindre la cible des 2 % d’inflation, la confiance des investisseurs quant à la vitesse de sa rechute semble avoir lancé un vent d’optimisme.

L'équipe Montségur Février 2023
Edito

Pas de cadeaux pour les marchés

Les marchés auront clôturé 2022 dans le rouge. La Bourse de Paris a signé sa pire performance annuelle depuis quatre ans, et la majorité des indices a accusé un repli sous les effets des politiques monétaires et du conflit aux portes de l’Europe. Le mois de décembre n’aura quant à lui pas illustré l’habituel rallye de fin d’année.

L'équipe Montségur Novembre 2022
Note de conjoncture

Quand avril rime avec fébrile

Sur fond de publications de résultats des entreprises, les marchés financiers hésitent en ce début de trimestre entre appétit et aversion pour le risque. Tandis que les craintes vis-à-vis du ralentissement chinois s’amplifient, l’offensive russe en Ukraine semble désormais avoir pour objectif de s’emparer non seulement du Donbass mais aussi du sud du pays. Dans ce contexte volatil, les devises refuges, à l’instar du dollar, sont soutenues.

L'équipe Montségur Avril 2022